lettre d'amour

 

Melle,

 

Je vous prie de bien vouloir m'excuser pour la maladresse dont je fais preuve ce jour pour venir vers vous. Si je ne le fais pas, j’aurai certainement des regrets jusqu’à la fin de mes jours. Loin de moi l'idée de venir troubler votre tranquilité. Je peux comprendre très aisement qu'un flot de questions puissent se présenter à vous à la vue de cet écrit. Vous vous inquiétez, et à juste titre,  de savoir quel est cet inconnu qui prend une minute de votre précieux temps. Cet inconnu qui frisonne déjà rien qu'a l'idée de savoir que vous devenez sa lectrice à un instant "I". J'en suis déjà très honnoré. Je suis peut être un peu trop timide, mais comment "oser" vous aborder. Mon petit défaut, sans grande importance, ce petit manque de confiance qui me fait dire que je ne pouvais procéder autrement. Je me dis intérieurement que cette fille est « trop bien » pour moi et je n’ose me lancer par un autre moyen. J’aurais pu prendre sur internet  les meilleures phrases pour aborder la femme que vous êtes, mais je ne l’ai pas fait. Je tente de rester moi-même et d’essayer de vous séduire avec ce qui est vrai, afin que vous puissiez vous faire à l'idée de l'homme que je suis.  J’espère par ce biais, pouvoir attiser votre curiosité. Je vous rassure, je ne suis pas un obsédé sexuel qui vous suit chaque jour, tel un prédateur qui guette sa proie. Vous effrayer n’est certainement pas mon but, et si vous le ressentez comme tel, c’est que ma maladresse aura dès le début mis fin à une éventuelle belle histoire. Il est vrai qu’a chaque fois que vous passez à ma hauteur, je ne me lasse pas de porter mes yeux sur votre personne. Je savoure ce moment et il me met de bonne humeur pour commencer une belle journée. Mais il crée aussi de suite chez moi un manque, celui de ne pouvoir vous voir qu'une seule fois dans la journée. Dès cette vision, je me demande si tout en continuant votre chemin, votre regard s'est porté un vague instant sur ma personne. Si vous avez eu une petite pensée pour cet homme que vous venez de croiser, voir peut être un avis de femme à partager. Aurais-je été un simple individu noyé dans la masse de gens que vous voyez chaque jour ? Inutile de vous dire que mon bonheur est grand chaque jour de vous revoir. Je fini par detester les samedis, dimanches et les jours fériés. Votre passage laisse dans votre sillage, à chaque fois, encore une présence. Mon être ne me trompe pas, je me mets à trembler. Mon regard n’aura été porté que sur votre beauté, mais nul doute que j’ai une grande soif de découverte quant à votre personnalité. Je me permets de vous dire que vous hantez mon esprit, et si j’agis de la sorte ce jour, c’est bien pour que je puisse retrouver une paix intérieure. Dois-je me dire que peut être cette femme a déjà trouvé l’homme de sa vie et que je dois me concentrer sur une autre ? Je passerai certainement alors par le mot souffrance, sans même avoir eu l'occasion de vous rencontrer. Il me faudra du temps pour vous oublier et je devrai prendre un autre chemin pour éviter de vous retrouver sur mon passage. Vous voir encore chaque jour, et vouloir vous oublier, seraient alors deux choses incompatibles. Peut être que vous êtes déjà très heureuse dans votre vie actuelle. Peut être que vous n’avez besoin de rien d’autre. Ce que je souhaite, certainement pour moi avant tout, et je m’en excuse, c’est que vous puissiez dire non à la vie que vous vivez actuellement, si ce n’est pas ce que vous aviez souhaité pour vous. Oui je veux bien être un peu égoiste dans ce cas là. Je ne dirai pas que je pourrai faire plus, faire mieux, faire autrement. Tout ce que je sais, c’est que je suis prêt à redoubler d’effort pour la femme que vous êtes, si vous m’en laissez l’occasion. Si, encore ce "si" de l'inconnu,  je pouvais oser ce jour vous demander de me parler de vous, je serais ravis de connaître votre prénom, la marque de votre parfum, votre plat préféré et de ce que vous attendez d’un homme. Si en plus vous arrivez à placer votre numéro de téléphone, croyez moi, j’en ferai bon usage. Ce mail n’est pas une déclaration d’amour, loin de là, car si vous me laisser cette chance de vous faire une déclaration d’Amour, alors là oui, je mettrais tout en œuvre pour vous faire l'une des plus belles. Je prendrai mes mots, ceux des autres. J’en inventerai peut être des nouveaux et je laisserai parler mon cœur. Je ferai alors de mon écriture, une arme pour vous séduire. Ne le prenez pas mal, mais dans un de mes rêves les plus fous, je vous entendais me dire : Je t’Aime ! Devons-nous croire aux rêves ? Se réalisent ils des fois ? J’attends avec grande impatience votre réponse. Je ne vais pas regretter de vous avoir envoyé ces lignes, je n’avais rien à perdre mais tout à y gagner.

 

 

Ici on ne vend rien, on partage notre bonheur ! 

L11