lettre d'amour

 

Si tu vois que les aliments n’ont plus de goût, qu'en y rajoutant du sel ou du poivre, rien n’y fait, que tu manges sans avoir faim.


Si tu as soif mais qu’aucune boisson ne peut te désaltérer.


Si tu as cette impression qu’il fait froid quand t’es seul, alors qu’il fait trente degrés.


Si tes amis te parlent mais que tu n’écoutes plus, tu n’entends plus.


Si dans ton travail tu as du mal à te concentrer, que tu constates que c’est la première fois que ton patron te sermone. 


Si tu te trouves devant le plus beau des paysages, mais que tes yeux ne brillent que pour elle.

 

Si tes mains  ne peuvent ressentir aucune autre douceur comparable à la sienne.

 

Si le seul air que tu voudrais humer, ne soit plus que son parfum.


Si tu parts seul vers le point B et que tu as cette impression d’avoir oublier quelque chose, comme si partir tranquille n’était plus possible, que rien ne pourrait combler ce manque.


Si arrivée au point B tu as l’impression qu’il y a quelque chose qui t’attire à nouveau au point A et que ta seule envie est à nouveau de t’y rendre.


Si tu désires que ton téléphone ne cesse de sonner, vérifiant à chaque minute qu'il fonctionne. Que tu n’as qu’une envie, que son nom apparaisse sur l’écran.


Si ton esprit revient sur les mêmes pensées chaque jour, elle.


Si tu constates que ton pouvoir de patience à atteint les limites du supportable pour pouvoir retrouver l’autre.


Si des frissons te parcourent le corps dès que tu la vois, que tu la touches, que tu l’entends.


Si tu as l’impression que quelqu’un t’arrache une partie de toi même de l’intérieur et que ton corps n'aspire plus qu'à une seule chose. 


Alors, tu te diras certainement que tu es malade, d’une maladie que tu ignorais jusque là, et tu iras voir le médecin. Il te dira que ton cœur bat un peu plus vite que d’habitude, qu’il fait des Boums boums irréguliers mais que les symptômes n’ont rien d’alarmant. Il te laissera rentrer chez toi, seul avec ton problème, sans prescription de remède, car toi seul le connaît.


Tu auras alors découvert un sentiment caché en toi. Tu l’avais eu, perdu, mais retrouvé.

 

Certaines questions se poseront : Comment le garder, comment le protéger et comment le prolonger.


Alors maintenant, tu pourras expliquer à tes amis ce qu’est l’amour avec un grand A.

 

Non personne n’a la science infuse, c’est une manière  de démontrer les symptômes d’un mal qu’on aimerait tous avoir un jour au moins une fois dans sa vie.

 

***** 

 

Je ne sais peut être plus trop comment te dire que je t’aime, mais ce que je sais, c’est que je trouverai encore et toujours le moyen de te faire comprendre que tu es la petite femme qui prend tout mon cœur.

T’aimer est pour moi un autre besoin vital, et ne t’arrête pas à ce message, il ne sera pas encore le meilleur, le plus beau, le plus attentionné, non, il sert juste à te faire patienter pour qu’ensuite mes mots puissent t’emmener dans le sillage de mes sentiments.

Ceux là alors te feront perdre la tête et nul doute qu’ils te feront comprendre, voir, que l’homme qui est à tes côtés chaque jour est heureux de vivre ce bonheur.

Tu es un cadeau pour moi et combien je le regrette de ne pouvoir te le faire ressentir chaque jour. Les petites choses simples que je vis avec toi, ont toutes leurs importances : un regard rempli de passion, de désir, un baiser en rentrant le soir, un repas chaud préparé avec amour, un petit message d’amour reçu, me serrer contre toi avant de plonger dans mes songes, une bougie allumée, les âneries et les bêtises.

Tu me combles d’un tout, et je ne saurais me passer de tout cela. Tu fais du bien à ma vie encore et toujours et ce "Merci"  là, je te le redirai encore.

Je veux garder ton cœur, remplir ton esprit de bonnes choses, ces choses qui font que le chemin que nous avons pris est le bon.

Je veux sauter ces obstacles avec toi, et je me réjouis d’atterir de l’autre côté, celui ou l’Amour est toujours présent malgré le temps qui passe.

Mon amour je te regarde toujours avec le même regard, et je dois admettre qu’il y a quelques petites choses qui ont changées.

Mes baisers sont devenus plus chauds, plus doux pour toi. Ma tendresse veut continuer à t’envahir, à te faire voyager dans les sentiments. Mes mains croient avoir trouver la première de ses utilités, à savoir te caresser et ne jamais cesser de le faire. Mon sexe te réclame, pour te donner tout de moi, prendre le meilleur de toi, t’épanouir et te désirer intensément.

Tu es devenue un délice pour moi, mon chocolat, ma petite gourmandise. J’en ai un réel besoin. Oui je change, oui j’avance, mais que c’est bon quand je le fais avec toi.

Je n’ai plus de souhait, car vivre avec toi, en est déjà un qui s’est réalisé. Je ne peux qu’espérer que je verrais tes rides, et que tu verrais les miennes et que tous nos projets de vie se réaliseront dans un bonheur qu’on aura conçu par nos actes et nos sentiments pour l’autre.

 

 

Ici on ne vend rien mais on partage notre bonheur ! 

L11