lettre d'amour

 

En me lançant dans cette nouvelle vie, j'allais peut être m'inventer un monde, ce monde où une femme aurait de toute façon sa place. Je n'ai pas eu trop le temps de l'imaginer, de la décrire. J'aurais voulu peut être qu'elle soit blonde, aussi grande que moi, ou brune avec des yeux vert, qu'elle aimerait peut être ce que j'aimerais. Ajourd'hui je ne suis plus dans l'imagination, puisque tu es là. 

 

Ta présence dicte ma conduite, ne plus rien dire, rien demander, ne plus rêver. Je suis scotché par la vision de cette sensibilité, cette douceur, cette tendresse, cette beauté intérieure. J’avais émis peut être des paramètres, des convictions, des limites, des choix dans ce que j’aurais pu chercher pour me reconstruire.

 

Chercher, oui chercher quoi encore quand une femme comme t'elle que toi,  se présente à moi ? La question devient alors toute simple, elle change de cap. La recherche se termine bien vite, celle qui consiste à créer, construire, prend bien vite la place.

 

L’Amour, oui cet amour comment l’emmener sur le devant la scène, qu’il occupe toute la place alors que jusque là rien n’existait encore. Comment expliquer, comprendre ce que le cœur, nos cœurs veulent nous dire. Il y a des choses impossibles dans la vie, et là s’en est une. Je ne peux qu’essayer de mettre sur papier un semblant de ressenti, une ébauche de ce que je veux te faire comprendre. Car si j’arrivais vraiment à mettre sur papier les mots gravés, ancrés sur la chose que tu me prends un peu plus chaque jour, tu comprendrais alors bien vite que ta vie et la mienne n’en ferait qu’une.

 

Ces mots là justement ne veulent rien dire, ils ne peuvent peut être pas s’écrire, car aimer c’est avoir ce pouvoir d’aller lire dans le cœur de l’autre. Et toi tu as ce pouvoir sur moi. Je ne sais pas si j’ai tout capté de ce pouvoir, j’essai de jour en jour mon Amour, et si j’arrive à te faire passer quelque chose de fort, de très fort, c’est que la route que je prends pour y arriver est la bonne.

 

Pourquoi je t’aime ? Ca ne s’explique alors pas, ce n’est plus dans la volonté de mon choix, le cœur a ses raisons, et là je baisse les bras devant ce monument. C’est tellement bien, tellement grand, qu’il ne faut peut être pas essayer de toujours expliquer.

 

Les meilleures découvertes sont peut être celles qui restent encore inexpliquées, les experts cherchent encore. Mais moi je ne veux pas chercher, je prends tout ce bonheur et je le vis intensément. Je ne veux pas passer à côté de cette chose merveilleuse, quand je sais que toi tu es bien réelle et que tu es prête à la partager avec moi pendant des années.

 

J’aurais beau me forcer, je ne trouverais rien de bien convainquant pour expliquer cet état. Ecrire et parler d’Amour, être toujours dans un état de "pensée" qui va vers l’être aimé, avoir la sensation qu’il nous manque quelque chose chaque jour, constater que les priorités ne sont plus les mêmes, que les mots partagés sont identiques, l’attention, la douceur,  la tendresse, n’ont plus les mêmes valeurs qu’avant.

 

Bref, j’ai beau chercher, je ne  pourrais te donner toutes les raisons qui font que je t’aime. Alors voilà, je ne m’étale pas sur ce sujet, et si quelqu’un d’autre que toi vient me poser la question, je lui répondrai ceci : "Si un jour tu arrives à voir avec ton cœur, dans celui de l’autre, alors que peut être tu trouveras la réponse"

 

Je sais qu’au plus profond de moi, avec toi j’ai ma réponse. Ca me suffit largement car avec aisance et sans hésitation, je me lance dans cette vie avec toi. J’essaie de garder ce pouvoir de lire dans ton cœur, faire en sorte que cette chose que je ne peux expliquer, puisse perdurer dans le temps.

 

Peut être que le secret, s’il y a un secret, vient du fait, que les deux personnes doivent pouvoir lire dans le même temps. C’est peut être comme ça que ça marche.

 

Je veux t’Aimer  au présent et au futur. Qu’on me donne cette clef, qu’on m’aide à la chercher, et surtout qu’on me donne les moyens de la garder. On croit tout savoir, tout comprendre, pouvoir tout analyser à note guise, mais quand il faut expliquer l’Amour, on se sent tout d’un coup petit.

 

C’était quoi déjà la question ? Ah oui, pourquoi je t’aime ?  Il n’y aura pas un « parce que  si » ou « parce que ça », c’est comme ça et c’est tout. Deux cœurs se rencontrent au détour d’une route, tout devient alors plus net, comme si la nouvelle route qui se laisse découvrir, brille de ses milles lumières. Je ne m’étalerai alors plus sur cette question de savoir pourquoi je t’aime, je finirais juste par dire, que mon cœur t’a choisi toi, et ça ne peut en être autrement.

 

Ici on ne vend rien, on partage notre bonheur ! 

L11